+ services en département
 
 

Le plan stratégique de la DGCCRF

| Publié le 8 août 2019 | Dernière mise à jour le 24 juin 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

D’ici 2025, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) doit s’affirmer encore davantage comme l’administration qui protège les consommateurs et veille à l’équilibre économique.

Proches des préoccupations des français, les services de la DGCCRF travaillent à établir un plan stratégique qui doit lui permettre de se recentrer sur son cœur de métier, l’enquête, en développant sa capacité d’anticipation des risques de manière à accompagner les évolutions de l’économie.

Un plan stratégique autour de 4 orientations

Le travail réalisé pour établir le plan stratégique s’articule autour de 4 orientations, établies à partir des contributions des agents (consultation, groupes de travail,…) :

  1. Renforcer le cœur de métier de la DGCCRF : l’enquête au service de la lutte contre les fraudes et de l’ordre public économique ;
  2. Investir les nouveaux modèles économiques et les risques émergents ;
  3. Rénover la relation avec les consommateurs et les entreprises ;
  4. Maximiser l’impact des actions de la DGCCRF grâce à des outils et une organisation rénovés.

14 chantiers identifiés

Ces orientations fixent un cap et des priorités. Pour les rendre opérationnelles, 14 chantiers ont été identifiés :

  1. Mettre l’enquête au cœur des politiques publiques ;
  2. Réorganiser l’activité en matière de régulation concurrentielle des marchés ;
  3. Adapter les modalités de programmation des enquêtes ;
  4. Développer la connaissance de l’économie ;
  5. Améliorer le service rendu à l’usager ;
  6. Renforcer les relations avec l’institut national de la consommation (INC) et les associations de consommateurs ;
  7. Développer une relation de confiance avec les entreprises ;
  8. Renforcer les pouvoirs de sanctions ;
  9. Communiquer davantage sur les actions conduites ;
  10. Capitaliser sur le numérique ;
  11. Adapter le recrutement et la formation ;
  12. Accompagner techniquement l’évolution de cette nouvelle organisation ;
  13. Fluidifier les liens entre les entités ;
  14. Disposer d’indicateurs de performance reflétant les ambitions fixées.

En Bretagne

La région Bretagne est plus particulièrement associée aux travaux des chantiers :

  • n° 6 "Renforcer les relations avec l’institut national de la consommation et les associations de consommateurs", aux côtés de la direction départementale de la protection des populations du Finistère (DDPP 29)
  • n° 11 "Adapter le recrutement et la formation", aux côtés de la direction départementale de la protection des populations du Morbihan (DDPP 56).
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics