Accueil > Entreprises, emploi, économie > Actualité Emploi Entreprises > Contrefaçon, cyber contrefaçon Comment agir ?

Contrefaçon, cyber contrefaçon Comment agir ?

| Publié le 8 mars 2017 | Dernière mise à jour le 28 avril 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le 7 mars, la Direccte a organisé, en partenariat avec la Douane, l’INPI, CCI Innovation Bretagne et la CCI d’Ille-et-Vilaine une matinée d’information pour sensibiliser les entreprises bretonnes aux dangers de la contrefaçon.

 

Toutes les entreprises sont concernées

Avec la mondialisation, la contrefaçon touche désormais toutes les filières économiques et tous les produits, du luxe au médicament, du textile aux jouets, des pièces détachées automobiles aux dispositifs médicaux. De plus, la dématérialisation des échanges commerciaux, l’avènement des technologies de l’information et le développement des moyens de paiement électroniques ont ouvert la voie à la cyber contrefaçon. Ainsi, en 2016, la douane française a saisi en Bretagne plus de 50 000 articles de contrefaçon.

Comment protéger vos créations, vos marques, brevets, dessins et modèles ? Quels sont les risques liés à la contrefaçon sur internet ?

La douane, votre partenaire contre la contrefaçonCet évènement qui a réuni plus d’une soixantaine de participants était l’occasion pour les entreprises présentes d’obtenir des réponses concrètes à leurs questions. De même, elles ont pu apprécier un échantillonnage des articles contrefaisant saisis récemment par la Douane en Bretagne.

- Les services de l’Etat ont rappelé les enjeux et les chiffres liés à la contrefaçon : la destruction de 30 000 emplois par an en France, une entreprise sur deux qui est ou sera confrontée à la contrefaçon, etc.
- Les intervenants ont insisté sur la nécessité pour les entreprises de réaliser une veille intensive sur les dépôts de titre de propriété intellectuelle, sur les cas de contrefaçon que l’on peut rencontrer sur internet en plus de la contrefaçon de marque (le cybersquatting, le spamming, le phishing, etc).
Les entreprises doivent avoir une stratégie et savoir s’entourer des compétences à leur disposition : INPI, Douane, CNCPI, avocats, etc. et profiter des solutions qui s’offrent à elles comme l’enveloppe Soleau, le brevet ou encore la demande d’intervention en Douane.
- La table ronde a été l’occasion de découvrir et de comprendre le fléau de la contrefaçon sur internet : le rôle et les actions des acteurs privés et publics qui coopèrent à la lutte contre la contrefaçon, l’évolution des méthodes des contrefacteurs, le retour d’expérience des entreprises qui font face à cette menace, etc.

Téléchargez :

 

Cet évènement s’inscrivait dans le cadre du programme national de sensibilisation des entreprises, et en particulier des PME et ETI, aux risques liés à la contrefaçon, piloté par la Direction générale des entreprises (DGE)

Les organisateurs de la matinée






-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics