Direccte Bretagne
 

siège direccte Bretagne
Unité régionale : Immeuble le Newton
3 bis avenue Belle Fontaine - Cesson-Sévigné

 
+ services en département
 

 
 
 
 
 

 

Chaleur et canicule au travail : les précautions à prendre

| Publié le 23 juillet 2020 | Dernière mise à jour le 4 août 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Des mesures simples permettent d’en limiter les effets sur la santé.

Lors de périodes de fortes chaleurs, voire de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs.

 

Recommandations aux travailleurs en cas de fortes chaleurs

  • Surveillez la température ;
  • Buvez régulièrement ;
  • Portez des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur ;
  • Signalez à votre employeur si vos vêtements et équipements de protection individuelle sont sources d’une gène supplémentaire ;
  • Protégez-vous la tête du soleil ;
  • Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur ;
  • Demandez à votre employeur d’organiser le travail de façon à réduire la cadence, notamment en aménageant les plages horaires de travail ;
  • Réduisez ou différez les efforts physiques intenses, et demandez à votre employeur de reporter les tâches ardues aux heures les plus fraîches.
  • Demandez à votre employeur d’alléger la charge de travail par des cycles courts travail/repos ;
  • Évitez toute consommation de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin) ;
  • Faites des repas légers et fractionnés ;
  • Redoublez de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments.

Les signes d’alertes d’un coup de chaleur

  • Maux de tête
  • Sensation de fatigue inhabituelle
  • Vertiges
  • Etourdissements
  • Malaise
  • Perte d’équilibre
  • Désorientation
  • Propos incohérents
  • Perte de connaissance

Les premiers geste de secours

  • Appeler les secours (en composant le 15)
  • Faire cesser toute activité à la personne
  • La rafraîchir en la transportant à l’ombre ou dans un endroit frais
  • Lui asperger le corps d’eau
  • Lui donner de l’eau
  • Alerter l’employeur

Les mesures à appliquer par les employeurs


Mesures générales

  • Prendre en compte et retranscrire dans le « document unique d’évaluation des risques » les risques liés aux ambiances thermiques et adopter les mesures de prévention permettant d’assurer la santé et la sécurité des salariés ;
  • Renouveler l’air de façon à éviter les élévations exagérées de température, dans les locaux de travail fermés où les travailleurs sont appelés à séjourner ;
  • Mettre à disposition de l’eau potable et fraîche ;
  • Dans le secteur du BTP : mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes. Mettre à disposition des travailleurs trois litres d’eau potable et fraîche au minimum par jour et par salarié ;
  • S’assurer que le port des protections individuelles et les équipements de protection des engins sont compatibles avec les fortes chaleurs ;
  • Prendre les mesures organisationnelles adéquates pour que les travaux se fassent sans exposer les salariés ;
  • Prévoir des aides mécaniques à la manutention ;
  • Veiller à ce que les conducteurs d’engins et de véhicules ne soient pas exposés à des élévations de température trop importantes ;
  • Porter une attention particulière aux jeunes travailleurs.


Mesures en cas d’alerte "vigilance rouge" par Météo France

Il appartient à l’employeur, au titre de son obligation de sécurité, de procéder en phase de vigilance rouge à une réévaluation quotidienne des risques encourus par chacun des salariés en fonction :

  • de la température et de son évolution en cours de journée ;
  • de la nature des travaux devant être effectués, notamment en plein air ou dans des ambiances thermiques présentant déjà des températures élevées, ou comportant une charge physique,
  • de l’âge et de l’état de santé des travailleurs.

En fonction de cette réévaluation des risques :

  • l’aménagement de la charge de travail, des horaires et plus généralement de l’organisation du travail doivent être ajustées pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs pendant toute la durée de la période de vigilance rouge.
  • la liste des salariés bénéficiant du télétravail doit être réexaminée, en prêtant une attention particulière aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de pathologies chroniques ou en situation de handicap, etc.
  • si l’évaluation fait apparaître que les mesures prises sont insuffisantes, notamment pour les travaux accomplis à une température très élevée et comportant une charge physique importante, par exemple travaux d’isolation en toiture ou de couverture, manutention répétée de charges lourdes, l’employeur doit alors décider de l’arrêt des travaux.


Informations COVID-19

Une instruction interministérielle précise les adaptations du Plan National Canicule à mettre en œuvre dans le cadre de l’épidémie de COVID 19. Cette instruction est complétée par des recommandations en matière d’aération, de ventilation et de climatisation pour le secteur travail.

En savoir plus :

Ministère des solidarités et de la santé - Canicule et fortes chaleurs
Santé publique France
La carte de vigilance Météo-France permet de s’informer deux fois par jour de l’évolution des températures.
Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion
Canicule Info Service 0800 06 66 66 (Numéro vert, appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h)

--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

--

Webmestre |