+ services en département
 
 
Accueil > Concurrence et consommation > Actualités Concurrence/consommation > Attention aux faux sites administratifs

Attention aux faux sites administratifs

| Publié le 18 septembre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

De faux sites administratifs proposent d’effectuer, moyennant rémunération, certaines démarches administratives courantes (demandes de permis de conduire, de carte grise, d’extrait d’acte de naissance) en lieu et place des usagers. Renseignez-vous auprès des sites officiels de l’administration avant de passer une commande.

La plupart des démarches administratives sont gratuites, pourtant de nombreux sites les font payer de manière frauduleuse. La DGCCRF évalue à 1 million le nombre de personnes abusées chaque année par ces arnaques en ligne, ce qui correspond à 150 millions d’euros facturés indûment. L’usager doit donc être attentif s’il est amené à payer un document. Quelques réflexes sont à acquérir afin ne pas se faire abuser. La DGCCRF lance une campagne de sensibilisation.

Conseils avant toute démarche ou comment repérer les arnaques :

  • Consulter toujours, et en premier lieu, le portail de l’administration www.service-public.fr qui recense tous les sites officiels en fonction des documents recherchés et le coût éventuel des démarches ;
  • Vérifier l’url : les sites officiels de l’administration française doivent se terminer par « gouv.fr » ou « .fr » (par exemple les sites des mairies), jamais par « gouv.org », « gouv.com » ou « -gouv » ;
  • Ne vous laissez pas abuser par les url utilisant des mots clés pseudo officiels et les sites ayant recours à des artifices tels que l’usage du bleu-blanc-rouge ou la Marianne ;
  • Avant de procéder à un quelconque paiement, vérifiez bien la nature de la prestation (coût du document ou piège à l’abonnement) ;
  • Les premiers résultats de recherche ne mettent pas forcément en avant les sites officiels ; le référencement payant est toujours signalé par le mot « annonce » ;
  • Consulter les mentions légales du site pour identifier sa nature et son exploitant (attention s’il est situé à l’étranger) ;
  • Lire attentivement les conditions générales de vente (CGV) qui constituent le contrat liant le professionnel et le consommateur ;
  • Vérifier sur les sites officiels le caractère payant, ou non, de la prestation avant toute démarche.

Pour plus d’informations vous pouvez :

  • Consulter le site de la DGCCRF
--

->Articles du même thème :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics